Test : Support Rail Din pour module Z-Wave Fibaro6 minute(s) de lecture

Il y a différentes manières de positionner dans votre intérieur les micro-modules domotiques. Si l’on prend le cas d’un micro-module qui pilote un plafonnier, on peut le positionner derrière l’interrupteur mais on peut également le loger dans le boîtier d’encastrement dudit plafonnier. Lorsque cela est possible une troisième solution existe: le tableau électrique. Elle n’es pas académique. Elle n’est pas forcément du goût des électriciens non plus. Dans certains cas, il peut être plus pratique de le loger dans cet espace technique dédié à la gestion et la centralisation de l’électricité. Par contre, il n’est pas le bienvenu car la norme qui régit les composant, le Rail Din n’est pas prévue pour ces périphériques. Des solutions existent pour leur apporter un nid douillet sous la forme d’un support adapté.

support-rail-din-dos

support-rail-din-face

Dans un tableau électrique, on peut facilement concevoir qu’un micro-module y est bien. Il a plus d’air pour dissiper la chaleur dégagée par son fonctionnement par rapport à un boîtier d’encastrement, surtout si la charge pilotée est importante. Il est accessible plus rapidement si l’on doit le changer ou l’inclure dans une toute nouvelle box domotique. Il peut facilement piloter plusieurs appareils ou lampes. En contrepartie, il faut pouvoir le loger facilement et surtout sans apporter un joyeux fouillis d’enchevêtrement de câbles. Il faut également le solidariser du support de tableau électrique: le Rail Din.

fibaro-fgs211

La boutique en ligne Domotiks propose depuis peu des petits boîtiers permettant d’y loger des micro-modules Z-Wave de marque Fibaro. Ils sont compatibles avec les modèles pour interrupteur simple (FGS-211) et pour interrupteur double (FGS-221). Le revendeur domotique m’en a prêté un modèle pour que je puisse voir si cette solution permet d’intégrer un peu plus proprement mon micro-module FGS-211 qui me permet d’être alerté dès que quelqu’un sonne à la porte. Relié à l’interrupteur qui est à l’extérieur de l’appartement il pilote la sonnette.  Il me permet de remonter à ma box l’événement “on a pressé le bouton de la sonnette”. Il me permet également d’utiliser cette sonnerie dans des scénarii.

fibaro-fgs211-support

Ce support permet d’intégrer  de façon simple un actionneur Z-Wave Fibaro dans un tableau électrique. La mise en oeuvre est simple: une fois le module Z-Wave appairé avec votre box domotique, il suffit de le visser le sur le support et de finaliser les branchements. Ça c’est pour la théorie. Pour la pratique… et bien c’est sensiblement la même chose. Si vous avez quelques appréhensions à effectuer des branchements électriques il conviendra de trouver de l’aide. Bricoler près d’un tableau électrique n’est pas compliqué en soit, mais quelques précautions sont nécessaires. Il faut par exemple toujours travailler en ayant coupé l’alimentation du tableau et ne pas hésiter à bien serrer les borniers avec un tourne-visse adapté…

support-rail-din-closeup

Pour installer le module sur le support il suffit de repérer sur la documentation le sens dans lequel le module devra être installé dans le support et de venir le loger sur les petits picots de ce dernier et de le solidariser en serrant toutes les vis. Le support pour actionneur FGS‐211 comporte 6 pins pour fixer le module et 7 pins sont disponibles pour l’actionneur FGS‐221.

support-rail-din-fibaro-fgs211

Le fait d’utiliser le support fait que le câblage qui relie le module Figbaro avec la charge ou l’interrupteur n’ira plus sur le micro-module directement mais sur les borniers en haut et en bas du support. Dans le modèle utilisé à la maison, le haut correspond aux entrées sorties de 230V et ceux du bas correspondent  aux branchements qui relieront le micro-module à la charge à piloter (la lampe ou la sonnette dans mon cas) ainsi qu’à l’interrupteur.

support-rail-din-fibaro-fgs211-2

Le petit truc qui ne facilite pas l’installation lors des branchements c’est que le support bien que fabriqué spécialement pour les FGS-211 de Fibaro, ne reprend pas les codifications des borniers de ce dernier. Il faudra donc utiliser 2 documentations pour réaliser les branchements correctement: celle du module pour savoir quelle entrée/sortie on souhaite relier et la documentation du support pour réaliser effectivement ces branchements. C’est un peu dommage que le bornier O du FGS-211 s’appelle 1 sur le support.

support-rail-din-installation

Poury voir plus clair, voici la table de correspondance:

Connecteurs haut:

  • I = entrée input
  • L = sortie à utiliser pour effectuer un pont vers le connecteur I si l’on souhaite alimenter la charge en 230V
  • L = entrée phase
  • N = entrée neutre
  • N = sortie neutre vers un autre support ou vers la charge
  • L = sortie phase vers un autre support ou vers l’interrupteur

Connecteurs bas:

  • 1 = O1 sortie
  • 2 = O2 sortie
  • 3 = S2 entrée (pour la version FGS-221 uniquement)
  • 4 = S1 entrée

Le support propose des dimensions standards pour pouvoir être logé dans les tableaux électriques. Sa hauteur est classique (90 mm). La profondeur est également standard (52 mm). Sa largeur de 35 mm est équivalente à celle de 2 disjoncteurs. µil faudra donc prévoir l’emplacement nécessaire dans votre tableau. Cette largeur est imposée à la fois par la taille même du micro-module à englober et à l’espace nécessaire pour permettre à la chaleur de fonctionnement de ce dernier de se dissiper.

support-rail-din-ouvert

Suivant la charge pilotée par le micro-module Fibaro, et dans le but de limiter la hausse de température causée par le module Z-Wave, sachez que vous pouvez monter le support sur le Rail Din dans votre tableau électrique avec ou sans couvercle. Cela permet d’aider la chaleur produite à se dissiper naturellement. Le support a été réalisé pour pouvoir supporter une charge maximale de 10A.

Avant de repositionner le couvercle, il vous faut découper les pattes en plastique du couvercle afin de laisser les câbles sortir lorsqu’il sera en place. Aucun outil n’est nécessaire pour cette manipulation. Cela peut se faire délicatement du bout des doigts.

support-rail-din-pates

support-rail-din-pates-off

Les supports sont déclinés en 2 versions le premier permet de gérer 1 actionneur et le second 3 actionneurs. Dans la version 3 actionneurs, l’alimentation est commune aux 3 modules Z‐Wave. Par la suite d’autres supports pourraient être proposés afin de permettre l’installation dans le tableau électrique d’autres modules Fibaro tels que les volets roulants par exemple. Ces supports seront également disponibles pour les micro-modules Qubino. Ils permettront d’apporter une réponse élégante à l’installation de modules Z-Wave pour la gestion du fil pilote de radiateurs électrique.

Au jeu des “avant – après” voici ce que ça pourrait donner:


support-rail-din-tableau

support-rail-din-install-final

Les supports pour 1 micro-module sont disponibles chez Domotiks au prix de 27,90€, les supports permettant d’accueillir 3 micro-module sont disponibles au prix de 49,90€. Si l’on compare le prix du support simple à celui du module (environ 60€) cela peut paraître un peu cher, mais c’est toujours plus propre que de laisser son micro-module pendouiller dans le tableau s’il n’est pas soutenu par des solutions DIY.

13 Comments

  1. DD said:

    Bonjour
    Est ce que ces boitiers sont certifiés CE ?
    C’est une norme obligatoire en France. Je préfère vérifier avant d’en mettre dans mon compteur.
    Cdt

    lundi 2 février 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Bonjour,
      Il n’y a aucune mention de certification sur le boitier ni dans la documentation. Donc non. 🙁

      mardi 3 février 2015
      Reply
  2. […] Il y a différentes manières de positionner dans votre intérieur les micro-modules domotiques. Si l'on prend le cas d'un micro-module qui pilote un plafonnier, on peut le positionner derrière l'interrupteur mais on peut également le loger dans le boîtier d'encastrement dudit plafonnier. Lorsque cela est possible une troisième solution existe: le tableau électrique. Elle n'es pas académique. Elle n'est pas forcément du goût des électriciens non plus. Dans certains cas, il peut être plus pratique de le loger dans cet espace technique dédié à la gestion et la centralisation de l'électricité. Par contre, il n'est pas le bienvenu car la norme qui régit les composant, le Rail Din n'est pas prévue pour ces périphériques. Des solutions existent pour leur apporter un nid douillet sous la forme d'un support adapté.  […]

    lundi 2 février 2015
    Reply
  3. Fred said:

    Bonjour

    Je ne suis pas sur que ce soit très raisonnable d’utiliser ce type de montage si il n’y a aucune certification car en cas de sinistre électrique je serais curieux de voir le verdict. Il vaut mieux encore le fixer avec un collier dans le tableau ou encore dans un simple boitier sans le circuit mais ce n’est que mon avis.
    Dommage c’est une bonne idée, mais je préfère savoir avant si il y a bien une certification…

    Fred

    mardi 3 février 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      La certification n’apparaît pas sur le produit. J’en conclue donc que ce support n’a pas de certification CE donc pas de NF non plus. C’est vrai que ça manque.

      mardi 3 février 2015
      Reply
    • JüJü said:

      Commentaire dans la rubrique : Pour la suite utile, non ??
      En cas de sinistre…. et si….
      Avec des scies on coupe du bois. Mais je voit que partout ou tu passes, tu laisse une trace délébile ou débile, au choix 😉
      Tes modules n’ont qu’une certification EU. Et si tu la lit, tu te rendra compte d’un petit truc ^^

      Pour revenir au sujet, excellente idée, reste le prix qui est plus que déraisonnable. A 10 – 15 euros pièce le simple et 20 – 30 euros le triple, je pense que j’en aurait surement prit. Mais la a ce pris, autant prendre un Pi avec le tout….. pour la même fonctionnalité surtout.

      mardi 3 février 2015
      Reply
      • Ide² said:

        Hello,

        Je trouve les remarques sur les certifications plutôt pertinantes.. Par contre, n’étant pas spécialiste, je ne sais pas à quoi tu fais référence en citant la certif EU ?
        Pour le prix, je te rejoins, je trouve ca cher… Mais quel est le rapport avec le Pi ???

        mercredi 4 février 2015
        Reply
  4. enr37 said:

    bon je crois que tout a été dit: bonne idée mais un peu cher. c’est assez marrant par contre ceux qui parlent de certification. Le fait que vous trifouilliez vous même dans votre tableau sans avoir d’habilitation electrique type HB peut de toutes façons etre contesté par vos assurances. Vous savez, ceux qui vous ponctionnent tous les mois et que dès qu’il faut rembourser vont chercher la petite bete.
    @thierry merci pour le lien ca parait plus intéressant et pour les fous de la norme il semble y en avoir une :p

    mercredi 4 février 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Je ne sais pas si ta réalisation les a inspiré, mais en tout cas belle réalisation. Bravo! Au fait tu les a terminé tes boîtiers avec le circuit imprimé?

      mercredi 4 février 2015
      Reply
      • jojoflyhigh said:

        Oui j’en au fait 5 recevant 14 modules de volet roulant fibaro.
        PCB gravés à la CNC donc le résultat est plutôt propre. Les PCB sont clipsé dans le boitier qui est prévu pour cela.
        Faudra que je remette à jour mon blog pour vous montrer cela.

        jeudi 5 février 2015
        Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.