Les automatisation de l’éclairage fait aussi faire des économies à la ville3 minute(s) de lecture

L’un des buts de votre Smart Home peut être de vous aider à faire des économies d’énergies et financières à la fois. L’automatisation mise en place peut agir sur les lumières de la maison pour ne pas gaspiller. Elles s’allument lorsque l’on en a besoin. Elles s’éteignent lorsqu’elles ne sont plus utiles. Ce principe peut aussi être repris au niveau de la ville. La mise en oeuvre est un peu plus ardue pour un but recherché identique: gérer automatiquement les lumières sans aller à l’encontre du confort. Voyons ensemble un cas de mise en oeuvre.

L’automatisme qui veut que la lumière ne s’allume que lorsque l’on en a besoin a été mis en oeuvre par une bourgade du sud de la Norvège: Hole. Les 5000 habitants et tous ceux qui traversent la commune en bénéficient. De nuit, la route principale là-bas n’est éclairée en temps normal qu’à 20% de la capacité maximale. Dès qu’une voiture arrive les lampadaires se mettent à éclairer à 100% permettant ainsi d’allier sécurité routière et économies d’énergies.

Pour réaliser ce dispositif, les ampoules des lampadaires ont été remplacées par des LED. Cette technologie est bien adaptée à cet usage car est quasiment insensible en terme d’usure aux variations d’intensité et le changement d’état est instantané. Ces éclairages sont couplés à des radar permettant de détecter les voitures. Les radars sont les détecteurs de mouvements. L’automatisme améliore son efficacité en synchronisant son action: les lampadaires discutent les uns avec les autres. L’information de circulation de la voiture est alors connue de tous. Les lampadaires savent ce qu’ils ont à faire. Le système est également opérationnel bien évidemment sans qu’il y ait d’intervention humaine.

Le système est annoncé comme pouvant apporter une économie de 2100 kWh chaque semaine. A Hole, l’installation en question devrait être ainsi rentabilisée en moins de cinq ans. Cette durée dépend du coût de l’électricité et pourra être plus rapide dans des contrées où le prix de l’électricité est plus cher. A l’inverse, on peut imaginer que la rentabilité sera plus longue a atteindre sous les latitudes où la nuit dure moins longtemps.

La vidéo que je vous propose ci-dessous montre que le système fonctionne pas mal du tout. Le confort de conduite de l’automobiliste semble être respecté tout comme sa sécurité. La baisse de l’intensité lumineuse de 100% à 20% semble être suffisante pour assurer l’éclairage le reste de temps en diminuant du coup la consommation, les frais et la pollution lumineuse!

Ce systèmes fonctionne avec tout type de véhicules. Il n’y a aucune modification à prévoir sur ces derniers. C’est très important pour assurer la viabilité du système avec les voitures en circulation. Avec les voitures communicantes, le système pourra être amélioré en faisant en sorte que ces dernières envoient leur informations aux mobiliers urbains. Mais bon pour cela il faut qu’il n’y ait qu’une seule norme de communication partagée entre tous les constructeurs automobiles, les fabricants de lampadaires… dans tous les pays. Mais ça c’est une autre histoire.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.