BMW : ConnectedDrive vous conduit où vous voulez3 minute(s) de lecture

En juin dernier le constructeur allemand Volkswagen présentait son système de pilote automatique TAG.  Il s’agissait d’un système complètement automatique qui prenait en charge la conduite du véhicule sous la supervision du (ex-)conducteur.  C’est maintenant au tour de BMW de présenter un système concurrent qui pourrait débarquer sur les modèles de série d’ici 10 à 15 ans.

Comme pour le système de Volkswagen, le pilote humain est toujours requis.  Son rôle n’est plus d’être acteur mais de se comporter en superviseur de la conduite du véhicule.  C’est toujours lui qui aura le dernier mot pour agir en cas d’urgence ou alors pour corriger un paramètre de conduite.

Au lieu de présenter son système sur un circuit  privé, c’est sur les autoroutes allemandes que BMW a dévoilé son système.  C’est un beau challenge que de faire fonctionner un tel système sur les autobahn!  Dans ce contexte il prend à son compte les accélérations, le freinage, les dépassements des véhicules plus lents…  En cas de franchissement involontaire de sa voie, la voiture corrige automatiquement la trajectoire en agissant sur la direction.

ConnectedDrive est déjà présent dans l’offre du constructeur pour apporter des services liés à la sécurité, le confort ou l’info-divertissment. Sous cette appellation BMW propose des services à valeur ajoutée.  L’offre s’enrichit au fur et à mesure des avancées technologiques.

 

ConnectedDrive Connect (CDC) tel est le nom de l’offre de pilote automatique.  Il utilise 4 type de capteurs afin de percevoir son environnement : des radars, des caméras, des scanners laser et des capteurs de distance ultrason.  Grâce à cet attirail il arrive à percevoir son environnement.  L’enjeu de la marque était de proposer au final un véhicule ayant des caractéristiques très proches de la Série 5 actuelle.  Les modifications extérieures devaient être minimes.  A l’intérieur seul l’écran imposant de ConnectedDrive permet de savoir qu’un système innovant est en place.

Dans un premier temps, l’enjeu est la sécurité.  En effet, il est estimé que l’erreur humaine est responsable de 80% des accidents de la route.  L’automatisation peut prendre le relai sur la baisse de la vigilance du conducteur face à des lassitudes issue de la monotonie des trajets de longue distances mais également issues de l’énervement des bouchons.

Un autre enjeu est l’économie d’énergie.  Comme en domotique, la consommation régulée automatiquement est très souvent bien plus économe que la régulation manuelle.  Le confort est alors également bien amélioré.  Un tel pilote automatique pourrait réduire la consommation de 15%.

Voici la vidéo du système :

Compte tenu du positionnement d’un tel système comme un système de sécurité le verrons-nous un jour aussi répandu que les airbags en suivant leur mise en œuvre sur les véhicules de luxe dans un premier temps puis rendu obligatoire comme un élément de sécurité imposé par la législation?

Source : ConnectedDrive

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.