Clim : le confort thermique est un calcul sexiste datant les années 603 minute(s) de lecture

En été, dans les bureaux, vous aurez peut être remarqué que les femmes sont souvent en souffrance à cause de la température des locaux. Les représentantes féminines de l’assistance ont tendance à grelotter quand l’hiver est là… mais également lorsque la clim est en marche quand le soleil frappe fort. La raison qui les pousse a se couvrir plus que leurs homologues masculins est toute finalement assez simple: les réglages de température prend comme référence un homme 70 kg.

Qui n’a pas vu ses collègues féminines travailler en manteau ou remettre une petite laine en plein été parce que la climatisation est trop fraîche? Ce n’est pas de leur faute. Les éléments de chauffage mais surtout les systèmes de climatisation ne sont tout simplement pas adaptés à leur corps. Elle a été conçue et réglée dans la majorité des cas pour une morphologie qui leur est étrangère: celle des hommes de 40 ans pesant 70kg.

bureau_clim_froid

C’est une étude de deux scientifiques néerlandais, chercheurs de l’Université de Maastricht, datant de août 2015 qui explique que le confort thermique des bureaux est réglée depuis les années 60 sur le métabolisme des hommes. Les 2 scientifiques néerlandais ont publié leur étude dans la revue de Nature, Elle s’intitule “Nature Climate Change : “Energy consumption in buildings and female thermal demand“. Ils démontrent et expliquent ce que l’on constate dans les lieux de travail à savoir que les hommes et les femmes sont scientifiquement inégaux face au fonctionnement de la climatisation.

L’étude explique que les variables prises en compte dans la détermination de la température idéal, sont principalement la température de l’air, la vitesse de déplacement de l’air, la présence de vapeur dans l’atmosphère, et l’isolation par les vêtements et enfin sur la vitesse à laquelle une personne génère de la chaleur.  Elles n’ont jamais été revues en plus de 50 ans…

clim_temperature_theorie

Si la température idéale dans les bureaux a été fixée à 20-21 degrés, c’est bien loin de la température “confortable” pour les femmes qui est plutôt de 24-25 degrés. La clim actuelle qui est adaptée à un homme de 40 ans pesant 70 kilos, surévalue clairement la capacité des femmes à produire de la chaleur de quasiment 35 %.  Pas de chance pour la gent féminine, cet indice est pris en compte pour régler l’air conditionné…

Les travaux des deux scientifiques, Boris Kingma et Wouter van Marken Lichtenbelt, montrent que les  femmes produisent moins vite de la chaleur et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord elles sont plus petites et ensuite elles ont souvent plus de graisse sur le corps. Ils indiquent que la graisse produit moins vite de la chaleur que les muscles. L’étude a fait appel à 16 femmes travaillant dans un bureau. Leur température corporelle a été mesurée pendant la journée.

clim_theorie

Au delà de la morphologie, les scientifiques notent également que ce modèle est adapté à une certaine façon de s’habiller. L’été, les femmes ont plutôt tendance à porter des vêtements légers quand certains hommes continuent à porter des costumes. Les entreprises pourraient, en temps de chaleur, contenter le maximum de salariés (ou bien simplement faire des économies d’énergie) en assouplissant le code vestimentaire des hommes. Au Japon, pour effectuer des économies de clim, le port de la cravate devient tout simplement déconseillé. Simple et efficace.

L’étude montre donc principalement que le facteur métabolisme rentre en compte de manière importante dans le confort thermique au bureau. Sachant que le muscle est plus à même de fabriquer de la chaleur que la graisse, pour survivre dans les bureaux, il vaut mieux être un grand homme de 40 ans pesant 70 kg étant à la fois affûté et élancé plutôt qu’une petite femme en surpoids. Oui, la clim est réglée aujourd’hui de manière sexiste pour refroidir l’air idéalement pour une population masculine. Qui aurait cru que la discrimination des femme au bureau se cachait également dans la climatisation?

4 commentaires

  1. Iceksy a dit:

    Discrimination de la femme ?

    L’avant dernier paragraphe dit le contraire.
    Si les règles vestimentaires étaient aussi souples pour les hommes que pour les femmes, la clim n’aurait pas besoin d’être réglée si basse.

    Je vois ça tous les jours au boulot, quand il fait entre 30 et 37 degrés, que toutes les femmes viennent en petite robe légère et que je suis obligé d’être habille en jean / polo au minimum.

    mardi 13 septembre 2016
    Répondre
  2. Readder a dit:

    Les problèmes de températures dans les locaux, je connais bien : je m’occupe de la maintenance sur 5000 m2 de bureaux dans le Sud Est.
    Avec les Open Spaces et les parois vitrées : c’est impossible de satisfaire tout le monde !
    Un autre gros problème en été : c’est la dynamique des fluides.
    Le chaud monte et le froid tombe (souvent sur la tête des employés en dessous des bouches de soufflage). Et là, pas de sexisme, tout le monde vient me voir pour couper la climatisation..
    Ajouter à cela de la détente directe dans les bureaux (Temp soufflage 13°C) + équipements sur-dimensionné en Daikin, et c’est un combo gagnant !

    mardi 13 septembre 2016
    Répondre
  3. babebibobu a dit:

    Bonjour,

    je découvre votre blog, très intéressant Je suis arrivé ici en cherchant des infos sur io homecontrol (je sentais bien que l’on cherchait à me refiler un système verrouillé et couteux…), et je repars avec un peu de culture générale en plus.
    Seule réserve, il n’y a pas de « gente » féminine, c’est la « gent féminine », c’est comme ça :p

    Cordialement,

    Jérôme

    jeudi 29 septembre 2016
    Répondre
    • Hervé Hervé a dit:

      Bonjour Jérôme,
      Et bien bienvenue sur Abavala. Avec la rectification orthographique vous apportez également votre pierre à l’édifice. C’est corrigé. Merci.
      A très bientôt!

      jeudi 29 septembre 2016
      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.