Ethylomètre B-Test : soufflez dans le smartphone s’il vous plait…3 minute(s) de lecture

Comme nul n’est censé ignorer la loi, et que bien sur vous avez suivi l’actualité, vous n’êtes pas sans savoir que depuis le 1er juillet 2012, tout conducteur de véhicule terrestre à moteur (à l’exception des 2 ou 3 roues ne dépassant pas les 50 cm3) est dans l’obligation d’être en possession d’un éthylotest. Pour l’instant les forces de l’ordre seront clémentes, mais après le 1er novembre 2012 tout contrevenant devra s’acquitter d’une amende de 11€. Et devinez quoi? Et oui! Il y a une appli pour ça! Bon, il ne faut pas vraiment souffler dans le Smartphone… mais presque!

Tout d’abord que dit la loi? La loi stipule que :

L’éthylotest doit respecter les conditions de validité prévues par le fabricant : date de péremption et marque de certification ou de conformité notamment. Il peut être chimique ou électronique. Le coût d’un éthylotest chimique est souvent compris entre 1 et 2 euros. Celui d’un éthylotest électronique portatif est d’au moins 100 euros. Ces dispositifs sont disponibles dans de très nombreux points de vente (grande distribution et commerce de détail).

Le conducteur d’un véhicule équipé par un professionnel agréé ou par construction d’un dispositif d’antidémarrage par éthylotest électronique est réputé en règle. En cas de contrôle routier, le défaut de possession d’un éthylotest est sanctionné par une amende de 11 euros à compter du 1er novembre 2012.

Pour rappel, l’éthylotest donne un indice de la présence d’alcool dans l’air expiré. Si la concentration d’alcool dans l’air expiré est égale ou supérieure à 0,25 milligrammes par litre, il est alors interdit de prendre le volant (ou le guidon d’ailleurs).

Pour offrir une alternative aux dispositifs traditionnels, la société française AndroMC Systems a mis au point le B-Test, un accessoire connecté pour mesurer l’alcoolémie sur les smartphones iPhone et Android. De la taille d’une petite boîte d’allumettes, le B-test se présente comme étant le premier éthylotest pour smartphone. Le B-test est équipé d’un capteur électronique et se connecte au smartphone. En soufflant dans le conduit du boîtier l’utilisateur peut connaître son taux d’alcoolémie qui s’affiche alors sur le téléphone.

Le B-Test devrait être commercialisé pour moins de 40 euros.  Etape préalable et indispensable, la société attend avant toute la nécessaire homologation de l’Etat qui pourrait intervenir en fin d’année. Le produit a reçu le soutien de l’assureur Axa en remportant le 20 juin 2012 le 1er prix du concours “Les lauréats de la prévention” organisé par AXA-prévention.

Son prix raisonnable et le fait qu’il soit réutilisable en font un produit tout à fait intéressant.  Autre avantage, en plus de mesurer le taux d’alcool, le B-test pourra offrir une palette de services associés comme par exemple un service de rapatriement en cas d’alcoolémie trop élevée, pris en charge par des associations ou la possibilité de vous mettre en relation avec un taxi. Il utilisera pour cela la géolocalisation de votre smartphone.

Le tout est de se souvenir du code de déverrouillage de son téléphone… 🙂

Voici une petite vidéo du produit :

Source : CnetFrance

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.