Google avance ses pions en domotique avec le programme “Works with Nest”7 minute(s) de lecture

Si ce n’est pas une réponse directe à HomeKit ça y ressemble tout de même beaucoup . Google ne répond pas de manière frontale à la proposition de Apple avec une contre proposition domotique de son cru mais en mettant sur le devant de la scène Nest, son acquisition matérielle dans le secteur des objets connectés pour la maison. Nest propose maintenant à l’ensemble des entreprises et des développeurs qui le souhaitent, sa plateforme logicielle pour intégrer les différents objets connectés avec son thermostat, son détecteur de fumée et a dernière acquisition, sa caméra IP Dropcam.

Nest-thermostat-connecte

Rachetée en tout début d’année par Google pour la modique somme de 3,2 milliards de dollars, Nest de pouvait pas resté inexploité par le géant de l’Internet. Avec la proposition de plateforme domotique, Google utilise son meilleur élément et avance ses pions dans le secteur de la domotique.  Le but de cette plateforme logicielle mis à disposition par la filiale de Google est évidente si l’on s’arrête sur son nom: “Works with Nest“. On va à l’essentiel. Il n’y a pas de complexité dans la mise en oeuvre. Il n’y a pas de problèmes de compatibilité. Bref: il n’y aura pas mauvaises de surprises car “ça marche avec Nest”. Tout un programme qui est résumé par cette formulation simple mais efficace.

“Tout produit ou service connecté peut l’être avec nous” annonce Greg Hu qui supervise le Nest’s developer program. “Nous souhaitons rendre l’API aussi flexible que possible.”

Nest a compris qu’il fallait adresser quelques soucis liés actuellement aux objets connectés en général et à la domotique en particulier à savoir: l’interconnexion, l’interopérabilité, la sécurité, …

works-with-nest-logo

Avec cette plateforme logicielle, Nest propose d’interconnecter plusieurs objets communicants pour que la maison le soit à son tour.  Avec ces API, Nest va permettre à des éditeurs tiers de créer des applications et des services qui puissent discuter avec les produits Nest. L’intérêt pour Nest est de profiter d’un écosystème étendu d’objets connectés en tous genres. Pour les partenaires c’est l’occasion de profiter le l’aura auprès du public des produits Nest et de la puissance financière ou marketing de son actionnaire Google.

Tout comme Apple, l’interconnexion se fera avec le protocole IP, celui qui gère l’ensemble de ordinateurs, et qui connecte les smartphones et les tablettes à Internet. En revanche, à la différence d’Apple, il n’y a pas de lien fort avec Android comme il peut y avoir avec iOS. On peut prendre comme témoin la compatibilité des voitures Mercedes avec le programme “Works with Nest” qui ne peut se faire aujourd’hui que grâce à une application uniquement disponible dans l’app store pour les iPhone.

Le programme de Nest se propose d’être neutre vies à vis de la plateforme matérielle (iOS, Android ou application web). Celà est facilité par le fait que tout pourra se passer en arrière plan sur Internet, dans le Cloud. Contrairement à Apple il n’y aura pas forcément de superviseur global (le smartphone ou la tablette) pour piloter l’ensemble mais on préférera utiliser l’intelligence répartie et embarquée dans les objets communicants ou dans leurs clouds respectifs.

Pour se lancer dans la course Nest propose un programme pour les développeurs qui est opérationnel dès aujourd’hui.  Son concurrent Apple ne sera près qu’avec le déploiement public de iOS8 qui devrait être disponible cet automne…

work-with-nest-partenaires

Pour lancer l’opération de séduction à destination des industriels établis ou des start-up débutantes, Nest a obtenu le ralliement de grands noms de différents secteurs:

Logitech

  • Whirlpool : les machines à laver le linge et les séchoirs
  • Mercedes-Benz : les modèles récents du constructeur automobile sont communicants avec les produits Nest
  • LIFX : les ampoules LED
  • Jawbone : les bracelets capteurs d’activités UP24
  • Logitech : la télécommande universelle Harmony Ultimate
  • Chamberlain : les motorisations de portes de garages
  • IFTTT : l’ordonnanceur de traitement et le moteur de règles bâties sur des services web
  • Google : ses produits et service tels que Google Now qui permet aux utilisateurs de parler au smartphone pour lancer les commandes domotiques.

Avec le dernier partenaire cité, Nest réplique la fonctionnalité mise en avant par Apple qui positionnait son assistant virtuel Siri au cœur du contrôle de la domotique proposée via HomeKit. L’intégration de Google Now avec “Works with Nest” devrait intervenir dans les prochains mois.

Avec ce programme pour développeurs, Nest souhaite proposer de nouvelles possibilités pour les maisons ainsi connectées: de la domotique. Le thermostat Nest pourra ainsi couper le chauffage à la fermeture de la porte du garage en considérant que les habitants se sont absentés. Un petit appel de phares au retour ou bien la géolocalisation du véhicule fera s’ouvrir la porte à nouveau et rétablir le chauffage pour le plus grand confort des occupants. Les ampoules LED Lifx pourront être mis à contribution pour alerter d’un danger en clignotant en rouge: elles seconderaient ainsi le détecteur de fumée Nest dès qu’il se déclenche dans le foyer.  

Ce ne sont donc pas des fonctionnalités innovantes en soit. On n’a pas attendu Nest et sa proposition domotique pour que cela soit possible. Ce qui est nouveau c’est que Google via Nest souhaite les mettre à disposition du plus grand nombre.

works-with-nest-mercedes-benz

Concernant la sécurité des voix se sont manifestée lorsque Google a racheté Nest. Il est de notoriété publique que Google aime les données personnelles. Ses revenus issue de la publicité ciblée au plus juste en dépendent. Avec Nest dans un foyer et avec Nest chez Google le chemin semble tout tracé pour que Google soit dans votre foyer. Le rachat de Dropcam et de ses caméras par Nest n’a fait que croître la peur d’un Big Brother introduit dans les domiciles.

Même si les conditions d’utilisations (ces fameuses petites lignes que l’on ne lit jamais et que l’on s’empresse d’accepter pour jouir du service de notre dernière acquisition) informent que les données personnelles ne sont pas partagées, le spectre est là. La communication de l’entreprise a déjà laissé entendre que si les données pourront un jour être amenées à être partagées ce sera avec l’aval de l’utilisateur sur base du volontariat.  Reste à voir quelles sont les incitations qui seront mises en place pour favoriser ce volontariat.

works-with-nest-house

Nest est donc lancé sur la conquête de l’automatisation de nos maisons. Google l’est donc également. Les choses deviennent intéressantes. De grands acteurs sont maintenant lancés dans la course de la domotique avec les moyens de la rendre disponible pour un marché de masse.  Nest comme Apple ont pris le parti de ne pas se couper des fabricants d’objets qui ont un savoir faire dans ces périphériques à installer dans les foyers.  La révolution se fait par étapes en tentant de fédérer dans un premier temps ces produits sous une bannière d’interconnexion et de rationalisation. Même si cela se fait en douceur des rouleaux compresseurs semble être lancés.

Et Google dans tout cela? Va-t-il rester dans l’ombre de sa filiale domotique? Peut être que l’on en saura plus à l’occasion de la conférence Google I/O qui doit ouvrir dans quelques heures maintenant à San Francisco. Pour ceux qui ont la chance d’y être, il y aura à cette occasion une séance prévue spécifiquement pour ce programme Nest appelée “Nest for Developers,” qui aura lieu jeudi 26 juin à 14h.

Je ne sais pas l’on pourra bénéficier de ce programme “Works with Nest” rapidement car, il ne faut pas oublier que les produits Nest ne sont pas encore en vente en France…

Voici en vidéo la proposition de Nest pour une maison connectée:

4 Comments

  1. […] Si ce n'est pas une réponse directe à HomeKit, ça y ressemble tout de même beaucoup . Google ne répond pas de manière frontale à la proposition de Apple avec une contre proposition domotique de son cru mais en mettant sur le devant de la scène Nest, son acquisition matérielle dans le secteur des objets connectés pour la maison. Nest propose maintenant à l'ensemble des entreprises et des développeurs qui le souhaitent, sa plateforme logicielle pour intégrer les différents objets connectés avec son thermostat, son détecteur de fumée et a dernière acquisition, sa caméra IP Dropcam.  […]

    mercredi 25 juin 2014
    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.