State of Media Democracy 2013 : les français sont des “digital omnivores”4 minute(s) de lecture

Le cabinet de conseil Deloitte vient de rendre public les résultats de sa 7ème enquête (et la 3ème en France): “State of Media Democracy”. Deloitte Research, le centre de recherche TMT global de Deloitte, propose avec cette septième édition de l’Observatoire international des usages et interactions télécom & média, de constater les tendances actuelles relatives à nos usages et nos rapports aux équipements numériques.

L’essor d’internet et des nouvelles technologies a donné au monde des médias les caractéristiques d’une puissante démocratie. L’impact des activités et comportements des consommateurs est considérable pour les entreprises des technologies, des médias et des télécommunications.

Cette étude a été réalisée auprès d’un panel représentatif de plus de 2 000 personnes par pays (France, États-Unis, Australie, Allemagne, Italie, Japon, Corée du Sud, Norvège, Espagne et Royaume-Uni). Les questions ont été posées entre novembre 2012 et février 2013 par l’institut YouGov auprès d’environ 20 000 personnes dont 2000 Français répartis entre différentes classes d’âges : Trailing Millenials (14-23 ans – 16%), Leading Millenials (24-29 ans – 10%), Xers (30-46 ans – 31%), Boomers (47-65 ans – 32%) et Matures (plus de 66 ans – 11%).

« Les Millennials sortent leur épingle du jeu cette année et apparaissent très clairement comme les champions du numérique. Cette tendance forte dépasse le domaine du gaming. Il s’agit d’une population multi-équipée, qui fait ses achats sur internet et consomment régulièrement des contenus vidéo en ligne » déclare Alexandre Buselli, Associé Conseil responsable Telecom et Media chez Deloitte.

En ce qui concerne la France voici les points majeurs de cette édition:

  • les Français sont de plus en plus connectés, mais seulement 20% d’entre eux sont multi-équipés
  • Parmi les services à domicile plébiscités, l’accès à internet arrive en n°1
  • 25 % des Français sont prêts à payer pour une connexion plus rapide
    84 % d’entre eux sont « multitaskeurs » : navigation internet, lecture d’email, envoi de SMS… sont effectués pendant qu’ils regardent la télévision
    71% des abonnés mixtes (magazine papier et numérique) ont le sentiment de payer d’avantage pour le format papier que pour le format digital.
  • 74 % aiment lire des magazines en version papier même si l’information est accessible en ligne
    34 % des français regardent des programmes vidéos provenant de sources en ligne
    les 14 – 23 ans ont fait le pas des achats digitaux : 7,36 achats mensuels moyens contre 6,4 de produits physiques

Que les français soient de plus en plus connectés n’est pas une énorme surprise .  Les parts de marché gagnés par les smartphones et les tablette n’y sont pas étrangères.  Malgré tout, la tablette n’est pas encore perçue comme indispensable : 71% des Français déclarent ne pas pouvoir se passer de leur smartphone contre 29 % pour la tablette.

Ces appareils tactiles néanmoins font de l’ombre aux émissions de TV qui se voient contraintes à prendre en compte ces écrans portables tout au long de sa diffusion. Il suffit de voir le nombre d’émissions où l’on peut agir en envoyant un SMS.  Il suffit également d’allumer la TV pour lire les fils Twitter!  Multitâche, le téléspectateur n’est plus passif devant son écran de TV.

Ce qui me surprend c’est également l’attachement des personnes sondées pour la version papier de l’information.  La dématérialisation du support papier n’est pas si forte que cela d’après l’étude.

Ces résultats sont à mettre en face des 46% des 14-23 ans qui valorisent autant les échanges électroniques que les échanges en face à face (contre une moyenne de 29%). Il faut savoir que la Corée du Sud se démarque avec 68% de réponses positives.  Les internautes communiquent de plus en plus au travers des réseaux sociaux au détriment des mails et de la messagerie instantanée. C’est le cas de 18% des Français (+8 points par rapport à 2012) et de 33% des Millennials.  Pour communiquer au quotidien, l’email est utilisé en priorité par 38% des sondés, pour les 47-65 ans ce taux atteignant 44%.

Est-ce la relation humaine qui devient virtuelle alors que l’on attendait plus à ce que cela ravage les journaux, revues et autres livres.

Je vous laisse ces chiffres et ces réflexions en même temps que les résultats de l’étude sous les traits d’une infographie:

Source

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.