Consommation : la disponibilité des pièces détachées en argument de vente3 minute(s) de lecture

Pour sélectionner un produit plusieurs critères peuvent rentrer en compte. Le produit peut être choisit pour ses qualités intrinsèque, son esthétique, ses capacités, mais également d’autres critères tels que son emprunte environnementale. Dans ce dernier domaine on connaissait les étiquettes qui permettent de classer les appareils en différentes catégories en fonction de leur consommations électriques par exemple. Mais si ces produits vertueux tombent en panne est-on capable de les réparer, combien de temps le fabricant assurera-t-il une mise à disposition de pièces détachées? Cette information pourra prochainement être connue et utilisée comme critère de choix lors de l’achat.

Des pièces détachées disponibles

Permettre à tout acheteur de savoir si dans 3 ans par exemple il pourra trouver des pièces détachées pour le réfrigérateur qu’il a en vue est une question intéressante. Cela  permet de s’équiper avec un matériel qui ne partira pas à la décharge trop rapidement par maque de pièce détachée. C’est bien pour le portefeuille et pour la planète. Cela est rendu possible par la nouvelle loi Consommation n°2014-344 du 17 mars 2014, qui transpose en droit français la directive 2011/83/UE du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2011 relative aux droits des consommateurs.

consommation-responsable

Cette loi demande aux professionnels d’afficher la durée pendant laquelle ils s’engagent à assurer la disponibilité des pièces détachées des appareils électroménagers. La loi sera effective à partir du 1er mars. Soit dans quelques jours… Que vous soyez en magasin ou sur internet, elle vous permettra de savoir quels produits sont réparables et pour combien de temps. Cette information tout à fait intéressante vous sera transmise avant la vente. Ce ne sera pas une information orale. Elle devra figurée par écrit sur un support durable tels qu’une facture, un bon de commande, une notice, ou encore une garantie.


appareils-electromenager

L’information sur la disponibilité des pièces détachées permet de savoir si des pièces détachées seront disponibles pour réparer le produit que l’on achète. Le fabricant sera tenu de les fournir dans un délai de 2 mois aux vendeurs professionnels ou aux réparateurs . Elle concerne les produits mis pour la première fois sur le marché à compter du 1er mars 2015 (décret du 9 décembre 2014). Cette information doit être affichée sur le lieu de vente.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette loi Consommation et les différentes applications, vous pouvez consulter le site du ministère de l’économie et des finances. Une page recense toutes les actions couvertes et les dates d’applications.

Allongement de la garantie des produits de 6 mois à 2 ans

La loi Consommation étend aussi la garantie légale des produits de 6 mois à 2 ans. Durant cette période, le consommateur sera protégé des éventuelles défaillances du produit qu’il aura acheté, sans avoir à prouver que la défaillance technique n’est pas liée à l’usage qu’il en a fait. Pour que cette garantie légale étendue soit effective, il faudra patienter par contre jusqu’au 18 mars 2016. Les consommateurs que nous sommes pourront alors bénéficier pleinement de la garantie légale de conformité, sans avoir à justifier que les défauts préexistaient à la vente des produits, pendant toute sa durée deux ans.

C’est assez sympathique intellectuellement de savoir que l’on va pouvoir acheter un appareil qui pourra être réparé. La « réparabilité » des produits pourra devenir un nouveau critère d’achat pour les consommateurs. Cette mesure permet de développer des modes de consommation plus durables et responsables, et permettent de renforcer les filières de réparation et de réemploi.

6 Comments

  1. Techologis said:

    Intéressantes ces 2 nouvelles lois. Je me demande quelle sera l’impact de l’augmentation de la durée de garantie sur le coût des produits.

    vendredi 13 février 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Ce ne serait malheureusement pas la première fois que les contraintes réglementaires se traduisent en coût supplémentaire pour le client final…

      samedi 14 février 2015
      Reply
  2. […] Pour sélectionner un produit plusieurs critères peuvent rentrer en compte. Le produit peut être choisit pour ses qualités intrinsèque, son esthétique, ses capacités, mais également d'autres critères tels que son emprunte environnementale.  […]

    vendredi 13 février 2015
    Reply
  3. Romain said:

    Même si ya un surcoût éventuel dû à ces deux nouvelles lois, c’est quand même plus qu’appréciable, et puis dans tout les cas si ils veulent augmenter les prix ils trouverons bien une excuse pour le faire alors autant qu’on est un petit intérêt à y gagner aussi pour une fois 🙂

    Merci pour l’infos en tout cas.

    dimanche 15 février 2015
    Reply
  4. Enr37 said:

    Marrant de relire cet article 6 mois après la mise en route de la loi. Perso je serais curieux de savoir quels types de produits cela concerne. L electro ménager comme sur tes illustrations ou aussi les caméras chinoises, ou les smartphone prompts à planter à bout d un an ?

    mercredi 7 octobre 2015
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      En tout cas il n’y a pas eu foule pour faire la promotion de cette réglementation…

      mercredi 7 octobre 2015
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.