Vidéo projecteur Home Cinéma3 minute(s) de lecture

Problématique : Pouvoir cacher un vidéoprojecteur dans un salon ou tout du moins le rendre très discret.

Solution : Le DIY a été retenu compte tenu du rapport qualité/prix encore une fois!

Dans un précédent article je présentais l’écran Home Cinéma DIY à base de store Tupplur IKEA.  Pour ne pas changer une équipe qui gagne voici le détournement d’un autre objet de la même enseigne qui a été réalisé afin de rendre discret le vidéo projecteur.

Etude préliminaire

Dans la pièce principale de cet appartement l’écran de projection est situé face à une baie vitrée.  Mon vidéo projecteur est un modèle qui peut soit être sur pied soit être accroché au mur comme le serait une télévision écran plat aujourd’hui. 

 Avec la baie vitrée, il est maintenant difficile de l’accricher au mur.  Il faut donc lui raccrocher son pied.

Une contrainte importante est de ne pas alourdir le salon en le laissant à demeure devant la baie vitrée incompatible avec les souhaits déco : de la discrétion!

  • Contrainte 1 : discrétion

Une utilisation au mur n’étant plus possible et une pose au plafonds n’étant pas souhaitée, le vidéo projecteur devra être mis sur pied et devra passer d’une position de “repos” à une position d’utilisation. Il faudra donc prévoir de le déplacer rapidement sans que son utilisation soit trop contraignante.

  • Contrainte 2 : pratique

Venant juste d’emménager le budget devra être très léger.

  • Contrainte 3 : les finances

Mise en oeuvre de la solution

Après plusieurs recherches je suis retourné dans l’enseigne suédoise et suis tombé sur une série de meubles pour chambres d’enfants : la série Stuva. 

Ce caisson destiné à une pose murale mais pouvant être mis également sur pieds avait de bonnes dimentions pour ce projet:

  • 64 cm de hauteur
  • 60 cm de largeur
  • 30 cm de profondeur

 Il permet de loger le vidéo projecteur à l’intérieur en le protégeant de la poussière et du soleil.

Pour  des raisons d’aération afin de le ménager 2 séries de portes ont été achetées.

Cela permet de laisser circuler l’air.

Pour le côté pratique et rapide de la manipulation des amortisseurs de portes ont été mis.

Le déplacement est facilité par des roulettes.

Les câbles profitent de la forme d’origine des poignées de portes : un creux dans le bois.  Ayant pris 2 paires de portes, les 2 portes “trouées” se retrouvent naturellement à l’arrière du meuble tandis que les 2 portes pleines jouent leur rôle à l’avant du meuble.

Conclusion

Contrainte 1 : discrétion

Après la scéance, le meuble se referme complétement et roule dans un coin de la pièce.  Il sert alors de console. 

Contrainte 2 : pratique

 Les câbles se rangent facilement dans le meuble grace au trou constitué par les poignées des portes.  Le vidéo projecteur disparaît contre le mur en roulant.  Pour positionner le video projecteur bien en face de l’écran c’est simple: il suffit de suivre les trais que forment les jointures des lames du plancher.  Ce n’est pas fait exprès mais il y en a un qui file tout droit vers le milieu de l’écran…

Contrainte 3 : les finances

La structure (20€) + une tablette (5€ )+ 2 paires de portes (2 * 25€) + 4 roulettes (6.99€) nous mène à un budget de presque 82€.

J’ai réussi à ne pas dépasser le seuil psychologique des 100€.

Je posterai de images d’une scéance cinéma dans un prochain article afin de présenter le résultat final.

Sources: Ikea

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.