Retour sur le Paris Audio Vidéo Show 20196 minute(s) de lecture

Ce weekend, à 2 pas de la tour Eiffel, s’est déroulé un salon parisien dédié à la hi-fi et à la vidéo: le Paris Audio Vidéo Show. Il rassemble tous les ans les différentes marques du secteur qui ont une actualité a mettre en avant ou bien qui souhaitent rencontrer leur public. Cette année encore les fans de bons sons et / ou de belles images ont pu rêver le temps d’un weekend en tenant de trouver le matériel idéal, en côtoyant des produits haut de gamme dédiés à la restitution de son et d’images. Et au final pourquoi pas craquer pour un nouvel équipement pour peu que leur portefeuille leur permette quelques folies.

Né du succès du Festival Son & Image, PARIS AUDIO VIDEO SHOW, est le plus important évènement consacré à la Haute-Fidélité et au Home-Cinéma en France.

Je n’avais pas pu m’y rendre l’année dernière mais on m’a indiqué que l’édition de cette année reprenait une caractéristique introduite en 2018. Le salon se déroule maintenant sur 2 sites distincts mais néanmoins proches. Cela rend un peu plus complexe la visite de prime abord surtout s’il pleut. Cela rend également plus compliqué la tâche qui consiste à offrir une certaine homogénéité de la visite du salon. Ce n’est pas au final rédhibitoire en soi bien que cela demande une certaine organisation au visiteur pour ne pas louper une marque présente sur un site que l’on vient de quitter.

Le salon expose en petites salles les marques du secteur de la Hi-Fi et de la vidéo. Cette année la Hi-Fi est largement bien plus présente que les systèmes vidéo. Dans le haut de gamme, la Hi-Fi semble avoir plus de facilité à tenir salon que les fabricants de belles images affichées ou projetées. Tous les produits font le bonheur des yeux et/ou des oreilles… Mais pas du portefeuille… La qualité a un prix, le haut de gamme accentue pleinement cela.

Cambridge Audio continue à se développer dans le son audiophile avec sa… nouvelle platine vinyle Alva TT (1790€)

Si votre banquier le permet , sachez que le système Hi-Fi ou vidéo haut de gamme ne trouvera sa place de manière harmonieuse dans votre intérieur que si un installateur ou un intégrateur fait une mise en place soignée. Ce salon est donc là depuis plusieurs années tant pour les propriétaires afin de leur permettre de suivre l’actualité des marques qu’ils affectionnent que pour les installateurs en leur permettant de prendre rendez-vous avec les produits et les marques dont ils seront prescripteurs.

En parlant d’intégrateurs, on se dit que la domotique aurait sa place dans ce genre d’événement. Cette année, la Fédération Française de Domotique tenait un beau stand. Il n’y a pas forcément de solutions exposées. La place n’est pas à la technique mais aux besoins et aux usages. Le seul loupé de la FFD est de ne pas avoir été présente lors de la soirée d’ouverture du salon aux media. Si la domotique doit être proposée aux particuliers elle aurait tout a y gagner en y étant également expliquée aux médias. Je ne peux pas vous indiquer ce que proposait dans le détail la FFD. Lorsque j’étais sur le salon vendredi soir, il n’y avait personne pour me renseigner. L’effet stand vide n’était pas des plus avantageux pour ce secteur. Bref, on espère que le weekend qui a suivi a été plus efficace auprès des particuliers.

La Fédération Française de Domotique au cœur de l’audio et de la vidéo

Du côté des marques on a toujours plaisir à aller écouter dans de relativement bonnes conditions toute cette débauche de matériel. Les pièces indépendantes sont efficaces pour ne pas baigner dans ce qui aurait pu être une cacophonie de décibels. Enceintes, amplis, écouteurs, lecteurs, vinyles, vidéoprojecteurs, télévisions, tout trouve un espace adapté pour être exposé, présenté ou testé.

Des marques profitent de cet événement pour dévoiler leur actualité comme Cabasse qui annonçait la suite de l’enceinte Pearl baptisée Pearl Akoya (1490€) qui a comme objectif d’aller jouer sur les terres du Phantom Reactor de Devialet.

The Pearl Akoya de Cabasse la petite sœur de The Pearl est bien plus abordable mais n’a pas à rougir du côté des performances

Des marques viennent également non pas présenter des produits mais plutôt expliquer leur faire connaitre leur technologie. Ce fut le cas cette année de DTS. La marque connue pour œuvrer dans le domaine du son depuis de très nombreuses années a acquis en 2011 une technologie de diffusion de son sans fil qu’elle propose maintenant sous le nom de Play-Fi. On retrouve avec cette technologie des lecteurs, des amplis des barres de sons, des télévisions et même des applications reliés à votre écouteur afin de diffuser dans toute la maison du son (musique, films,…) sans effet de latence sur des appareils de maques hétérogènes. La technologie DTS Play-Fi les mets tous au diapason!

Avec sa technologie Play-Fi, DTS embarque de prestigieux acteurs du son et du home cinéma

La majorité des marques viennent présenter leurs nouveautés. Ce fut le cas de GKF. La marque connue pour équiper les salles de cinéma en enceintes afin de sonoriser le spectacle arrive sur le marché avec MIO pour Must In One (rien que ça). Il s’agit d’un meuble d’apparence et d’encombrement les plus classiques qui accompagne idéalement votre télévision. Il vient s’intercaler entre une super barre de son et des enceintes de qualité. Ce meuble sonorise sans aucun problème toute votre salle de séjour si vous ne souhaitez pas y placer des enceintes plus classiques. Il faut compte tout de même entre 5200€ et 6700€ en fonction des finitions et de vos besoins en pré ampli.

MIO est une meuble enceinte fabriqué par le français GKF et conçu pour sonoriser votre salon avec du matériel de qualité en toute discrétion

Dans les allées du Paris Audio Video Show on y retrouve également des solutions logicielles. Cette année Audirvana proposait ses services sous la forme d’une application permettant de ranger, organiser et cataloguer ses fichiers audio ou ses sources de musique en Streaming. L’application est surtout réputée pour prendre soin du son afin de pouvoir le restituer avec la meilleure qualité possible. L’application est prévue pour Mac ou PC. Une application cliente pour iOS permet d’utiliser son smartphone comme télécommande pour piloter la musique. Cette année le concepteur d’Audirvana, dévoilait à l’occasion du salon, l’applications pour Android.

Audirvana propose une solution logicielle pour gérer sa collection musicale sous Mac, PC, iOS et maintenant Android

Bref, avec ces quelques exemples, vous l’aurez compris, ce salon est une bonne occasion pour pouvoir tester des produits ou des marques que l’on ne croise principalement que dans les boutiques spécialisées ou les showroom des installateurs. On passe un beau moment à écouter de beaux objets technologiques à l’occasion du Paris Audio Video Show…

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.