Le glas sonne pour les Google Glass. Mais tout n’est pas fini3 minute(s) de lecture

Google a annoncé hier vouloir mettre fin à la commercialisation des Google Glass. Ils en profitent également pour arrêter le programme Glasse Explorer, ce partenariat avec des personnes désireuses de partager les retours d’expériences avec Google moyennant l’achat des Glass pour la modique somme de 1500$. Une page de l’histoire de l’innovation du wearable computing. La phase de béta ouverte à un public (fortuné) est terminée. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Google annonce une nouvelle version des Glass, prudemment sans en donner plus de détails.

C’est le compte Google Plus officiel de la marque consacrée aux lunettes connectées qui l’annonce. Le 19 janvier sera le dernier jour pour tenter d’obtenir les Google Glass en édition “pour explorateur”. Après cette date, les ventes s’arrêtent et le programme Glass explorer se tait. Ce programme lancé lors des Google I/O de 2012 mais ayant reellement débuté en 2013,, proposait aux partenaires dans un premier temps puis aux particuliers de tester les Glass en grandeur nature et de faire des retours à Google concernant ce produit résolument innovant mais également source de discorde lorsque l’on se penche sur des aspects tels que le design ou encore le respect de la vie privée.

Pour les fans de cette technologie une page se tourne… mais le livre n’est pas terminé. Google annonce : “Nous fermons le programme d’explorateurs afin de pouvoir nous concentrer sur ce qui viendra ensuite.” La suite laisse entrevoir une nouvelle version des lunettes. Aucune autre information concernant les remplaçantes n’est communiquée. L’entreprise annonce cependant que les Glass vont quitter les bureaux situés dans les laboratoires d’idées de Google, le très célèbre Google X.  Les Glass vont devenir une entité à part entière chez Google. On passe donc du produit testé par un groupe de “happy few” à un objet destiné à être produit pour le grand public : “Nous continuons à construire le futur, et vous découvrirez la prochaine version de Glass lorsqu’elle sera prête “.

Google-Glass-fin

De son côté, le Wall Street Journal annonce que cette nouvelle entité du groupe destiné à commercialiser les Glass sera dirigée par un ancien de Apple déjà présent au sein de Google et déjà aux rênes d’un  projet important pour Google: celui de la Smart Home. C’est en effet Tony Faddell qui est annoncé pour reprendre l’activité. Le père de l’iPod arrivé chez Google lors de l’acquisition de Nest ne délaissera pas la Smart Home et la vision domotique à la sauce Google. De là à imaginer que Google nous proposera un appareil destiné à piloter notre maison (ou notre vie 🙁 ) tout en augmentant les capacités de notre smartphone il n’y a qu’un pas qui laisse libre cours à l’imagination pour entrevoir une super télécommande simple, non invasive, naturelle, respectueuse de la vie privée, … C’est en fait sur les fonctionnalités, le design, la vie privée et finalement l’utilité même des lunettes connectées que les équipes de Google devront convaincre pour que les Glass deuxièmes du nom puissent convaincre. Tony Faddell et le chef d’équipe actuel Ivy Ross, qui vient lui du monde de la mode, devront soigner la forme mais également les fonctionnalités des Glass pour pouvoir rencontrer le succès commercial qu’ils espèrent..

A partir de la semaine prochaine donc, la firme va cesser des prendre des commandes pour ce produit. Cela est vrai tout du moins pour le commun des mortels cas elle va continuer à soutenir les entreprises qui utilisent Glass. L’avenir nous dira si les Glass que l’on connait aujourd’hui ne seront au final qu’un objets qui n’évoluent plus et qui terminera dans un tiroir faute de mises à jour… Ce serait dommage pour un objet à 1500$ qui n’a que 2 ans d’un existence réservée. D’aucuns diront que ce n’est pas la première fois que Google effectue des arrêts brutaux dans les services proposés.

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.