Test des Google Glass avec verres correcteurs4 minute(s) de lecture

On connaissait les Google Glass au format lunettes sans verres. Portées au bout du nez elle permettent de proposer un écran de restitution, un micro pour capter votre voix, une caméra permettant d’immortaliser ce que vous vivez ainsi qu’un retour son. Cet objet connecté qui est à considérer comme un ordinateur très très portable se décline depuis peu sous un autre aspect.  Google propose désormais une version de cette technologie qui est équipée de verres correcteurs.  Les Google Glass deviennent ainsi de ce fait enfin des lunettes et cessent d’emprunter une dénomination erronée.

Les Google Glass sans verres ont cet aspect:

google-glass-sans-verres-classiques

Les nouvelles montures avec verres correcteurs intégrés ont ce rendu esthétique:

google-glass-avec-verres2

Ce qu’il est intéressant à priori avec ce nouveau modèle c’est bien entendu l’intégration des verres correcteurs sur les montures Google Glass. Plus besoin de tenter de mettre en sur couche plus ou moins pratique sur votre bout du nez 2 montures complémentaires qui se chevauchent si vous portez au quotidien des lunettes de vue. Si vos montures habituelles sont à bords fin ou inexistants pas de problèmes particuliers. En revanche si de gros bords en plastique ornent vos montures, l’exercice sera plus hasardeux et le résultat plus ou moins esthétique.

Ces nouvelles montures Google Glass permettent également de positionner correctement l’écran de consultation de ce pico ordinateur ultra portable. La monture est plus rigide et s’auto porte mieux. En cas d’activité physique elles donnent l’impression de moins subir les aspérités du terrain lors de courses à pied par exemple. Elles semblent également mieux tenir au visage même si les lunette sans verres ne posent aucun soucis particuliers sur ces différents aspects.

google-glass-avec-verres1

A niveau de l’encombrement il n’y a pas trop de différences.  Les 2 montures ont les mêmes dimensions. Le poids de nouvelles montures et un peu plus élevé mais du fait que vous ne devez pas porter vos lunettes de vues en dessous vous y gagnez.

L’écran ainsi positionné aura tendance à venir sur le haut de votre œil. Cette position ne peut être modifiée du fait que les verres sont solidaires des montures. Avec les montures sans verres, la position de l’écran est modifiable par l’utilisateur. Il suffit de resserrer les 2 pattes qui font que les montures reposent sur votre nez pour que l’écran prenne de la hauteur. Cet écran est souvent positionné à la hauteur de la paupière dégageant ainsi le champ de vision. Lors de l’utilisation des Google Glass sans verres vous serez alors amenés à regarder l’écran en ayant une impression similaire à celle que vous expérimentez lorsque vous êtes au volant d’un véhicule en train de regarder dans le rétroviseur central.

google-glass-avec-et-sans-verres1

Le principal changement concernant les lunettes avec verres c’est que l’arrivée de la correction relègue les lunettes

à un objet purement personnel. Alors que les Google Glass sans verre correcteur peuvent être prêtées à votre entourage, il semble bien difficile de concevoir de céder pour une activité quelconque les lunettes avec verres correcteur.  Les corrections étant personnelles les Google Glass ainsi équipées le seront aussi.

google-glass-avec-et-sans-verres2

Les smartphones sont également des objets personnels me direz vous. Mais quel parent n’a pas confié un cours instant son précieux à son enfant afin de l’aider à patienter dans la salle d’attente d’un médecin par exemple? Avec les Google Glass munis de verres correcteurs le prêt ne sera pas conseillé. autre point important, les Smartphones se revendent facilement sur le marché de l’occasion les lunettes de vues très rarement… fussent-elles connectées…  Certains opticiens pourront peut être se diversifier avec cette activité.

Si vous êtes porteur de lunettes en cas de soleil vous avez souvent une paire de lunettes solaires adaptées à votre vue. Avec des Google Glass vous pourrez peut être adapter des sur-verres teintés protecteurs si Google en propose.  Si ce n’est pas le cas il faudra penser à vous promener avec 3 paires de lunettes: les Google Glass, les lunettes de soleil et les lunettes de vue classique si vous souhaitez emprunter un look “normal”.

google-glass-avec-et-sans-verres3

Côté fonctionnalités et pour aller droit au but, c’est simple: il n’y a pas de différences. Les mêmes composants semblent équiper ces modèles. Elles sont qualifiées des mêmes caractéristiques techniques.  Ce n’est donc pas sur ce terrain que le choix se fera si vous portez habituellement des lunette de correction.  Je ne parlerais pas de l’écran, de la caméra ou du son, ni des fonctionnalités logicielles, ni encore des possibles utilisations. Ces différents point ont déjà été abordés tout comme celui d’une utilisation prolongée.

Voilà donc quelques éléments qui pourront peut être vous aider à choisir l’un ou l’autre des modèles très prochainement si les rumeurs disent vrai. On avance par-ci par-là que l’annonce de la commercialisation des Google Glass hors des US devrait être officialisée la semaine prochaine à l’occasion des conférences Google I/O. Il faudra également que l’annonce concerne une baisse du prix pour les rendre plus démocratiques. Le ticket d’entrée est aujourd’hui à 1500$.

4 Comments

  1. […] On connaissait les Google Glass au format lunettes sans verres. Portées au bout du nez elle permettent de proposer un écran de restitution, un micro pour capter votre voix, une caméra permettant d’immortaliser ce que vous vivez ainsi qu’un retour son. Cet objet connecté qui est à considérer comme un ordinateur très très portable se décline depuis peu sous un autre aspect. Google propose désormais une version de cette technologie qui est équipée de verres correcteurs. Les Google Glass deviennent ainsi de ce fait enfin des lunettes et cessent d’emprunter une dénomination erronée.  […]

    jeudi 19 juin 2014
    Reply
  2. Orangina_L said:

    En fait, la vrai bonne idée serait de faire un système amovible et une gamme de lunettes compatibles ainsi cela règle tous les problèmes. Un fabriquant français fait bien des lunettes de vue avec branche clipable….

    vendredi 20 juin 2014
    Reply
    • Hervé Hervé said:

      Ce serait pas mal en effet! Un nouveau modèle de hardware est sorti? On change la branche de lunette et hop! on a la dernière version des smart glass.

      vendredi 20 juin 2014
      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prouvez que vous êtes humain: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.